CONSEILS

Voici quelques conseils pour soulager naturellement les irritations de la vulve :

Oubliez les crèmes conventionnelles, même celles vendues en pharmacie, bourrées d’ingrédients synthétiques irritants, potentiellement allergènes voire perturbateurs endocriniens ou cancérogènes suspectés pour certains.
Le tout avec une efficacité pas toujours au rendez-vous : la plupart contiennent des huiles ou cires minérales comme la vaseline (ou pétrolatum…) ou de la paraffine. L’illusion d’un mieux immédiat sous une couche occlusive épaisse peut rapidement laisser la place à des suintements et picotements.

Parmi les ingrédients à éviter tout particulièrement ? Les conservateurs et parfums synthétiques, hyper allergisants et irritants, paravents de composants toxiques : fuyez-les dans tous vos soins cosmétiques mais encore plus pour votre zone intime (et pas seulement lorsque vous souffrez d’une irritation de la vulve) tout comme le papier toilette parfumé et lingettes en passant par les serviettes hygiéniques. 

De même les bains de siège au bicarbonate (souvent recommandés sans rinçage !) sont une très mauvaise idée : vous risquez non seulement d’aggraver les choses avec le combo calcaire + bicarbonate voire carrément une brûlure ! Et les huiles essentielles pour soulager les irritations de la vulve ? On vous conseille plutôt de vous en passer. Potentiellement irritantes, sujettes à de nombreuses contre-indications, vous risquez de vous faire plus de mal que de bien.

Le grand classique pour la zone intime, qui peut même faire office de lubrifiant naturel : l’hyper hydratante, antifongique et antibactérienne huile vierge de Coco non raffinée. Mais aussi le beurre de Karité ou de Cacao et la plupart des huiles végétales apaisantes et anti-inflammatoires : Calendula, Amande Douce, Baobab, Bourrache, Olive, Onagre …
Idéal pour apaiser les irritations de la vulve moins intenses : non seulement cette synergie d’huiles végétales pures nourrissantes, apaisantes, réparatrices et protectrices vous soulagera mais elle renforcera durablement vos muqueuses, dans le plus grand respect de votre flore. Une goutte en massage léger sur les lèvres et le clitoris après chaque toilette agira en prévention en évitant les sécheresses et réduisant les frottements des sous-vêtements.

Votre hygiène intime doit être extrêmement douce !
• Evitez de trop exposer votre zone intime à l’eau calcaire du robinet : évitez les bains, rafraîchissez et apaisez plutôt la zone avec un spray d'eau minérale ou hydrolats bio au Calendula, Mélisse, arbre à thé, fleur d'oranger... vous soulageront efficacement.

• Mais ne négligez pas votre hygiène intime quotidienne : à la main et à l’eau tiède, en séchant soigneusement mais sans frotter avec une serviette douce parfaitement propre. Et surtout en choisissant le bon produit lavant intime : exit les produits sans rinçage, les gels douches sulfatés et même les gels lavant intimes conventionnels. 

• Aux toilettes, tamponnez doucement pour vous essuyer au niveau de la vulve. Au plus fort de l’irritation, préférez des lingettes à l'eau  (essuyez-vous toujours d’avant en arrière).

Enfin, comme pour le reste de votre peau, les conseils d’hygiène de vie de base restent de mise : buvez beaucoup d’eau, dormez suffisamment, cherchez des solutions pour gérer votre stress (sportyogaaromathérapie…), évitez café et tabac et veillez à avoir une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes frais bio et en bon gras.

• Préférez des sous-vêtements en coton bio, plus doux et respirants que les tissus synthétiques, afin d’éviter de macérer dans un environnement trop humide. Pour leur entretien (comme pour celui de vos serviettes de toilette), utilisez une toute petite dose de lessive la plus douce et naturelle possible, pas d’assouplissant et rincez abondamment.

• Changez impérativement de sous-vêtement chaque jour voire en cours de journée en cas de transpiration ou de pertes abondantes.

• Dès que c’est possible, ne portez pas de sous-vêtements : lorsque vous êtes chez vous.

• Pendant les règles, évitez les protège-slips jetables, préférez des serviettes lavables en coton ou les culottes menstruelles. Et changez-les fréquemment.

• Evitez les pantalons serrés et plus généralement tous les vêtements susceptibles de provoquer de frottements et assise, évitez de croiser les jambes.